English Española Français Deutsch
Seringue Témoignages sur les effets indésirables des campagnes de vaccination anti Covid-19 chez les Témoins de Jéhovah


Les Témoins de Jéhovah sont fortement vaccinés en raison des conseils donnés de juillet à décembre 20211 par le collège central.
De nombreux témoins ont eu des effets indésirables graves à la suite des campagnes de vaccination et ont eu, pour la plupart, beaucoup de mal à les exprimer et à les faire reconnaitre.
Ce site a été fait pour permettre à chaque Témoin touché par ces campagnes de vaccination de l'exprimer pour que la communauté le prenne en compte (Luc 10:30-35).

FranceSi tu n'as pas encore déclaré tes effets indésirables auprès du ministère de la santé, pense aussi à le faire en suivant ce lien : signalement.social-sante.gouv.fr. Pour saisir la commission de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux, suis ce lien : CCI.

Les témoignages :
1 2 3 4 5 6 7
Unité des assemblées brisée
Mon mari et moi même n’avons pas voulu nous faire vacciner contre le Covid car ce vaccin étant expérimental, nous n’avons pas voulu jouer le rôle de "rats de laboratoire". D’ailleurs nous n’avons pas eu le Covid. De plus, se faire vacciner est un choix personnel. Nous avons pris des avis auprès de scientifiques notoirement reconnus pour leurs compétences. De nombreux compagnons, comme nous, étaient contre ce vaccin et avaient prévu de le refuser. Mais suite à tous les points d’actualité du collège central, ils ont tous cédé aux pressions de peur de "ne pas obéir à Christ" et aux "autorités superieures"(sic). Il s’agit de commentaires qui nous ont été attribués.
Il existe des effets indésirables que je trouve tout aussi graves. Personnellement, j’ai été très affectée par ces comportements au point d’en perdre le sommeil et de faire des cauchemars.
Dans les assemblées de notre région, de nombreux Témoins de Jehovah ont eu des effets secondaires sérieux (zona, eczéma, paralysie faciale, éruptions cutanées, déclenchements de fibromyalgie, de sclérose en plaque, AVC, cancers qui recidivent). D’autres frères et sœurs, vaccinés à 3, 4 ou 5 doses ont régulièrement le Covid et souffrent de fatigue chronique.
Malgré tout cela, je pense que personne n’a fait remonter ces effets car tous pensent qu’en les signalant, ils accuseraient le collège central ..... alors MOTUS ...
Tout cela a amplement nui aux assemblées où les non vaccinés ont été considérés comme désobéissants (voire même complotistes). Je pense que ce malaise dans les assemblées fait partie des effets indésirables très graves.

J'ai 64 ans. J'ai 47 ans de baptême. J'habite Bourgogne-Franche-Comté (France).
AB (modifier) 24/04/2023
Lire la suite ↓
Perte de ma voix après la quatrième dose
J'étais convaincu que le vaccination me permettrait de ne pas tomber malade et mourir. Je me suis fait vacciner au début, puis ensuite j'ai suivi les conseils du collège central pour la troisième dose. Malheureusement j'ai attrapé le Covid alors que le vaccin devait m'en protéger. J'ai cru mourir tellement il était fort.
En décembre 2022, la filiale a dit qu'il fallait être complètement vacciné pour assister aux cours des anciens. J'ai pris la quatrième dose en marche arrière ... depuis j'ai perdu la voix. Le médecin m'a dit que cela était très fréquent après la quatrième dose et il ne pouvait pas savoir quand est-ce que retrouverait ma voix.
J'ai pu assister aux cours mais sans répondre ....

J'ai 53 ans. J'ai 33 ans de baptême. J'habite (France).

Historique des différentes doses :
1. J'étais volontaire pour recevoir une première dose en avr. 2021 avec Pfizer-BioNTech. J'avais signé un formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu quelques heures après, d'une intensité de 2 (sur une échelle de 10) et a duré 1 jour.
Aucun effet sinon une douleur au bras.
2. J'étais volontaire pour recevoir une deuxième dose en juin 2021 avec Pfizer-BioNTech. J'avais signé un formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 1 jour après, d'une intensité de 5 (sur une échelle de 10) et a duré 1 jour.
Insensibilité du bras pendant une journée.
3. J'ai été influencé par le collège central pour recevoir une troisième dose en oct. 2021 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 1 semaine après, d'une intensité de 5 (sur une échelle de 10) et a duré 2 semaines.
J'ai eu le Covid très fort et j'étais malade pendant 2 semaines avec des pointes de fièvre à plus de 40 degré.
4. J'ai été influencé par la filiale pour recevoir une quatrième dose en févr. 2023 avec Pfizer-BioNTech. J'avais signé un formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 2 jours après, d'une intensité de 8 (sur une échelle de 10) et a duré toujours.
J'ai perdu la voix depuis ce moment.
S.M. (modifier) 20/04/2023
Lire la suite ↓
Divisions et persécutions dans les assemblées
Tout allait bien avant juillet 2021, chacun avait son point de vue sur la vaccination certains se sont fait très rapidement vacciner d’autres ne voyaient pas l’intérêt de le faire et d’autres encore étaient opposés mais tout le monde se respectait. Quand le collège central a dit que 98% des membres du béthel de Warwick était vacciné, plus personne n’a osé s’exprimer. Beaucoup ont changé leur point de vue et les plus réfractaires ont violé leur conscience. Des instructions ont été données pour ne pas s’exprimer contre les vaccins. Les vaccinés en sont venus à se moquer des non vaccinés en disant qu’ils n’étaient pas obéissants. Depuis cette période, à chaque réunion il était rappelé qu’il fallait obéir même si on trouvait l’instruction stupide. Les non vaccinés ne seraient pas sauvés et certains espéraient que pour revenir à la salle il faudrait un pass vaccinal. En avril 2022, les réunions ont repris en présentiel avec le masque obligatoire sinon on se faisait reprendre alors même que l’obligation du gouvernement avait cessé. Ceux qui suivaient les réunions en visio ne pouvaient pas présenter de sujets. Les vaccinés qui tombaient malades du Covid disaient : « heureusement que je suis vacciné parce que sinon je serai mort ». Les effets secondaires sont apparus très rapidement mais tout le monde faisait comme si de rien n’était, il fallait surtout pas en parler sinon on était accusé de critiquer le collège central. Il nous est arrivé de ne pas être interrogé une seule fois parce qu’on était en visio. Pendant 2 ans, à chaque réunion, on nous faisait sentir que nous n’étions pas obéissant. Certains refusaient de serrer la main aux non vaccinés. Il fallait être complètement vacciné, mettre le masque et venir en présentiel sinon on n’était pas exemplaire. Il était interdit de critiquer les décisions de l’Organisation considérée comme Notre Mère pour ne pas faire de divisions alors même que ce sont ces injonctions coercitives qui ont divisé comme jamais auparavant les assemblées.

J'ai 56 ans. J'ai 39 ans de baptême. J'habite Gujan-Mestras (France).
Kati Toth (modifier) 18/04/2023
Lire la suite ↓
Décès après la quatrième dose
Ma mère avait une confiance absolue dans la collège central. Elle n'était pas pour les vaccins et la surmédication. Comme le collège central s'est fait plus pressant, elle a suivi le mouvement et a accepté une puis deux doses. Aucun effet ne se faisait sentir donc la troisième dose a suivi et là ça a été la début de la fin. Elle avait une fatigue extrême des moments où la mémoire n'était plus inscrite. Quelques mois après il semble que sa santé soit redevenue à peu près normale. Comme un ancien lui a dit qu'il fallait être complètement vacciné pour suivre les cours des pionniers, elle a accepté une quatrième dose et depuis elle n'a pas arrêté les visites et examens à l'hôpital jusqu'à son décès.

J'ai 57 ans. J'ai 42 ans de baptême. J'habite Gironde (France).

Historique des différentes doses :
1. J'ai été influencé par le collège central pour recevoir une première dose en oct. 2021 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé.
Pas d'effets pour ainsi dire.
2. J'étais volontaire pour recevoir une deuxième dose en nov. 2021 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé.
Pas plus d'effets que la première fois.
3. J'étais volontaire pour recevoir une troisième dose en janv. 2022 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 1 mois après, d'une intensité de 8 (sur une échelle de 10) et a duré 3 mois.
Mini AVC, des douleurs dans les jambes, une perte de conscience et de mémoire, une fatigue constante et durable.
4. J'ai été influencé par un ancien pour recevoir une quatrième dose en janv. 2023 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 3 mois après, d'une intensité de 10 (sur une échelle de 10) et a duré toujours.
Beaucoup de problèmes de santé avec aucune explication du personnel médical. Des spasmes dans la gorge, des problèmes dans les organes internes, reins, coeur etc.
LF (modifier) 14/04/2023
Lire la suite ↓
Décès après la troisième dose
Je témoigne pour ma mère. Elle était diabétique mais sa santé était convenable, elle avait trouvé son équilibre. Elle a subit les influences des uns et des autres et s'est fait complètement vaccinée. Au fur et à mesure les effets se sont faits sentir de plus en plus durs jusqu'au décès. C'est malheureux parce qu'elle aurait pu vivre 10 ans encore.

J'ai 72 ans. J'ai 37 ans de baptême. J'habite (France).

Historique des différentes doses :
1. J'ai été influencé par le collège central pour recevoir une première dose en nov. 2021 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu quelques heures après, d'une intensité de 8 (sur une échelle de 10) et a duré 2 jours.
Fièvre et douleur très fortes.
2. J'ai été influencé par un ancien pour recevoir une deuxième dose en déc. 2021 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 1 jour après, d'une intensité de 8 (sur une échelle de 10) et a duré 2 jours.
Fièvre et douleurs comme après la première dose. Je ne voulais pas la faire mais un ancien m'a poussé à la faire.
3. J'ai été influencé par ma famille pour recevoir une troisième dose en mars 2022 avec Pfizer-BioNTech. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 1 mois après, d'une intensité de 10 (sur une échelle de 10) et a duré toujours.
Décès un mois après.
Françoise (modifier) 07/03/2023
Lire la suite ↓
1 2 3 4 5 6 7




FranceSi tu n'as pas encore déclaré tes effets indésirables auprès du ministère de la santé, pense aussi à le faire en suivant ce lien : signalement.social-sante.gouv.fr. Pour saisir la commission de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux, suis ce lien : CCI.


1 Voir les points d'actualités : n°6, n°7, n°8, n°9, n°10, n°1/2022. Résumé des points d'actualités, Bilan : 4 fois plus de morts chez les Témoins de Jéhovah
Ce site a été créé en janvier 2023 et est maintenu par Kati & Ghislain - France.

contact@effets-indesirables-jw.fr



Ce site n'utilise aucun cookie, toutes les données postées appartiennent à leur auteur et peuvent être modifiées et supprimées à tout moment en utilisant le lien modifier sous chaque témoignage. Les créateurs de ce site se réservent le droit de supprimer les données qui ne sont pas en accord avec la loi du pays. Toutes les données sont hébergées en Europe.