Français
Allemand
Anglais
Seringue Témoignages sur les effets indésirables des campagnes de vaccination anti Covid-19 chez les Témoins de Jéhovah


Les Témoins de Jéhovah sont fortement vaccinés en raison des conseils donnés de juillet à décembre 20211 par le collège central.
De nombreux témoins ont eu des effets indésirables graves à la suite des campagnes de vaccination et ont eu, pour la plupart, beaucoup de mal à les exprimer et à les faire reconnaitre.
Ce site a été fait pour permettre à chaque Témoin touché par ces campagnes de vaccination de l'exprimer pour que la communauté le prenne en compte (Luc 10:30-35).

FranceSi tu n'as pas encore déclaré tes effets indésirables auprès du ministère de la santé, pense aussi à le faire en suivant ce lien : signalement.social-sante.gouv.fr. Pour saisir la commission de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux, suis ce lien : CCI.

Tu peux aussi déclarer ton effet indésirable sur les sites référencés ici : APRÈS LE VACCIN COVID-19.

Les témoignages :
1 2 3 4 5 6
Destruction de l'unité chez les Témoins de Jéhovah
Les années Covid ont fait tomber les masques chez les TJ. Le vernis social, la bienséance affichée aux réunions, ont laissé la place aux réactions primitives de chacun. On a rapidement compris qui est qui. Ceux qui ont peur, ceux qui paniquent, ceux qui jugent les autres sur des affaires qui ne les regardent pas, ceux qui ferment leur porte aux non-vaccinés (alors qu'ils déclarent être prêts à mourir pour leur prochain!)...

Bref, les masques sont tombés. J'étais assistant ministériel depuis 2 ans dans une assemblée sur la Côte d'Azur, en course pour mon éventuel premier symposium mais j'ai brutalement été recadré par deux anciens pour avoir exprimé (dans la rue) à une soeur (qui me le demandait) la raison pour laquelle je n'étais pas vacciné. "Il faut que cela cesse immédiatement" m'a-t-on dit. Message: chez nous il n'y a pas de débat sur la question, faut obéir et te taire.

J'ai commencé à me poser des questions en voyant les points d'actualité qui mettaient une pression psychologique incroyable sur les fidèles: "Si vous pouvez, faites-vous vacciner", "99% des membres de la famille du Bethel sont vaccinés". J'ai commencé à voir beaucoup de mes compagnons chrétiens partir au vaccinodrome local sans envie, mais "pour obéir".

Le pire allait arriver lors d'une semaine "spéciale", avec le responsable de circonscription, qui a lancé haut et fort: "Ne pas écouter le Collège Central, c'est ne pas aimer Jéhovah". Ah bon? C'est marqué où dans la Bible que l'Esclave représente Dieu sur Terre? Est-on revenu à une forme de papauté chez les Témoins de Jéhovah? Je croyais que la mission de l'Esclave était juste de donner de la "nourriture", pas de dicter les traitements médicaux à suivre.

J'ai vu des choses épiques, des Témoins qui se faisaient vacciner "pour obéir" puis se soumettaient à des traitements "naturels" le jour-même pour effacer les effets de ce même vaccin! Les allusions ont commencé à fleurir sur les écrans Zoom lors des rendez-vous de prédication: "Et toi t'es vacciné? Non? Et pourquoi?" jetant dans l'embarras ceux qui ne portaient pas leur dose de Pfizer sur la poitrine comme un général russe ses médailles. Alors que la politique et l'argent n'avaient pas divisé les assemblées, elles se sont fracassées sur la vaccination et on a clairement vu les limites du christianisme TJ à cette occasion.

Mal à l'aise avec la doctrine officielle, ne pouvant plus la défendre parce qu'en total désaccord, j'ai fini par rendre mes charges il y a quelques mois. L'hypocrisie c'est pas mon truc. Dans cette religion, les hommes existent en grande partie en raison de leurs "privilèges" (mot inconnu dans la Bible), à savoir les petites responsabilités qu'on leur donne (les micros, la sono, les publications, assistant, ancien, pionnier, CLH...). Il existe une échelle invisible à gravir, sinon tu n'existes pas et, disons-le, tu es peu fréquentable (on parle d'ailleurs du "simple proclamateur" pour évoquer une personne qui n'a pas de responsabilité, Jésus aurait-il dit une chose pareille?).

Le déclencheur de ma démission a été la nouvelle que le passe sanitaire (à jour de toutes les doses) était obligatoire pour assister aux écoles de pionniers et d'anciens. S'il s'agit de protéger la santé des autres, alors il faut l'exiger aux réunions de semaine et aux assemblées de circonscription et régionale...mais non, juste pour ces écoles. Il s'agit donc bien de "punir" ceux qui n'ont pas suivi la ligne du Collège Central (encore une expression non biblique) qui exige désormais qu'on lui obéisse "sans réfléchir et aveuglément". Etrange, dans la Bible il me semblait qu'il fallait "vérifier toutes choses" et que "la capacité de réflexion nous préserve". Les Béréens sont félicités par Paul (membre oint éminent) pour avoir contrôlé ce qu'il disait mais aujourd'hui c'est fini, il faut se fier aux demi-dieux de Warwick qui se font même représenter dans les dessins animés pour enfants de Caleb.

Je me suis donc mis à l'écart de ce mouvement, pour prendre du recul et comprendre ce qui est en train de se passer. Jésus s'isolait sur une montagne pour réfléchir et je pense que cela ferait du bien à tout le monde. Est-ce raisonnable d'avoir conseillé des vaccins expérimentaux aux brebis de Dieu? L'avenir nous le dira. Autour de moi j'ai quantité d'exemples de frères et soeurs qui "regrettent amèrement" d'avoir suivi les instructions, touchés par des problèmes cardiaques, AVC, hypertension, problèmes oculaires, débuts de cancers au point d'injection... Dieu reconnaîtra les siens. Moi j'essaie juste de garder ma foi et d'aimer mon prochain pour le moment. "L'organisation" comme on dit, je la laisse aux autres, à ceux qui aiment vivre sans se poser de questions, qui aiment se faire discipliner et culpabiliser du matin au soir. Moi je suis fatigué. Cette organisation a réussi à me décourager de servir Dieu. Félicitations au Collège central, mission accomplie.

J'ai 51 ans. J'ai 29 ans de baptême. J'habite Var (France).
PG (modifier) 10/07/2023
Ma vie a basculé après la première dose !
Je ne voulais pas me faire vacciner alors j’ai attendu. Je n’ai pas eu le Covid est tout allait bien jusqu’en mai 2022 où sous la pression de ma famille Témoin j’ai consenti à me faire vacciner pour obéir aux instructions. Quelques heures après la première dose mes yeux se sont injectés de sang. Mon médecin m’a dit de ne surtout pas accepter de deuxième dose. Depuis je vis un enfer avec des hauts et des bas mais très peu de hauts. Des douleurs partout, au cerveau, une perte de goût, perte de la voix, 6 mois sans pouvoir m’alimenter normalement. J’ai fait, depuis, 2 fois le Covid et la dernière fois j’ai eu une embolie pulmonaire. Les médecins ne savent pas me soigner. Je suis alitée, je perds espoir, ce n’est pas une vie. J’étais en bonne santé, je marchais, je faisais du vélo, ma vie a basculé. Mes amis, mes coreligionnaires ne me comprennent pas. C’est horrible !

J'ai 79 ans. J'ai 54 ans de baptême. J'habite Bordeaux (France).
Mathilde (modifier) 23/06/2023
Discrimination et extorsion de consentement
En juillet 2021 j'ai publié un article sur la vaccination. Deux anciens de mon assemblée se sont entretenus avec moi pour que je retire mon article, ce qui a été approuvé par le responsable circonscription

Le point d'actualité du collège central de juillet 2021 indiquait que 98% des membres du Béthel des USA étaient vaccinés. J'ai écrit au collège central pour lui dire qu'en indiquant que 98% des membres du Béthel étaient vaccinés, il nous incitait à nous faire vacciner par un produit potentiellement mortel. Dans sa réponse, le collège central, indiquait qu'il évoquait ces chiffres pour rassurer tous les Témoins de Jéhovah du monde et qu'il ne me dissuadait pas de prendre ma propre décision.

En décembre 2021, à force de voir les points d'actualités qui s'enchainaient et qui nous incitaient de plus en plus à nous faire vacciner, j'ai écrit une seconde lettre au collège central, cette fois-ci d'une façon plus directe en leur demandant d'arrêter de nous forcer à nous faire vacciner. La réponse que j'ai reçue est très révélatrice : j'ai compris que le collège central, dans une grande hypocrisie, s'abstenait de dire clairement qu'il obligeait tout Témoin de Jéhovah à se faire vacciner pour ne pas être poursuivi en justice par la suite.

En décembre 2022, les anciens ont reçu une communication du collège central (par l'intermédiaire des filiales) demandant aux anciens et aux pionniers de se faire complètement vacciner pour assister aux formations.

Je me suis dit que la ligne rouge avait été franchie, et j’ai pensé aux paroles de Jésus s’adressant aux pharisiens : « faites ce qu’ils vous disent mais n’agissez pas comme eux, car ils ne font pas ce qu’ils disent » Matthieu 23:3. Nous trouvons quantité de références dans les publications sur l’importance de ne pas être partial et voilà que nous le devenons.

Le collège central demande en plus au coordinateur du collège des anciens de vérifier que chaque ancien est complètement vacciné avant d’aller aux formations ! Donc le collège central est partial et demande aux autres d’être partial aussi … j'ai écrit à la filiale de France pour dénoncer ce péché et cette infraction à la loi européenne (résolution 2361 article 7.3). La filiale a contacté rapidement les anciens de mon assemblée pour qu'ils trouvent un motif pour me radier. Le seul motif que j'ai entendu poindre de leur part a été : entêté. Ne voyant aucune autre issue possible, j’ai démissionné de ma responsabilité d’ancien.

Pour mettre fin au harcèlement des anciens voulant me rencontrer, je leur ai demandé de supprimer mes données personnelles en utilisant un modèle de lettre de la CNIL. Même si mes données n'ont pas été supprimées (j'ai déposé un recours à la CNIL), je n'ai reçu plus aucune sollicitaion.

En juillet 2023, j'ai trouvé un avocat qui m'a aidé à déposer une plainte contre l'Association des Témoins de Jéhovah pour discrimination entre ses membres, délit prévu et réprimé par l'article 225-1 du Code Pénal. Si certains anciens ou pionniers veulent se joindre à ma plainte pour faire stopper cette injustice, ils peuvent me contacter sur info@ghislaimesse.fr.

J'ai 56 ans. J'ai 39 ans de baptême. J'habite (France).
Ghislain Messe (modifier) 09/06/2023
Complotisme ?
Lorsque le gouvernement a parlé du vaccin moins d’un an après la « sortie » de cette maladie, j’ai cru à une blague. Je n’y ai pas prêté attention jusqu’à ce que les membres du collège central égrainent, comme les journaux de ce monde, le nombre des morts parmi nos frères et soeurs et nous incitent à nous faire vacciner.
Je suis allé voir sur le site JW si les « directives » avaient bizarrement changées, mais non, il était toujours question de conscience quand à la vaccination en général.
Après de nombreuses recherches sur ce fameux vaccin, mon mari et moi-même avons décidé de ne pas nous faire vacciner.
Cependant, après le point d’actualité ou frère Lett a insisté sur le fait que 98% des béthélites étaient vaccinés et que, je cite: « Si vous le pouvez, faites-vous vacciner ! », ma conviction fût ébranlée. J’ai eu peur de déplaire à mon créateur et ça m’a posé un sérieux cas de conscience.
Mon mari n’ayant pas changé d’opinion et me laissant libre de mon choix.
J’ai fait, suite à cela, de nombreuses recherches sur le vaccin et suis de nouveau allé voir si les directives sur le vaccin avaient changé. Et non, toujours une question de conscience.
Mais alors pourquoi tellement insister???
Le vaccin Pfizer, notamment, étant toujours en phase expérimentale 3 sur 4 jusqu’en mai 2023 (je rappelle que nous étions en 2021 à l’époque), je décidai de ne pas servir de cobaye.
Des membres de ma famille Témoins de Jéhovah, suite à ce Point d’actualité, se firent vacciner.
Ma maman, ayant à sa charge mon plus jeune frère handicapé, est à jour (4 doses), mais ne fit pas la quatrième dose à mon frère suite à une éruption cutanée importante qu’il a eu après sa troisième dose en juin/juillet dernier. Le médecin lui-même le lui a déconseillé.
On nous a reproché à plusieurs reprises de ne pas obéir au collège central.
Mais n'est-ce pas au Christ que nous sommes sensé obéir?
N'est-ce pas lui le chef des congrégations?
Et encore une fois, n'étais-ce pas une question de conscience et non d'obéissance?
Ce fait m’a beaucoup affecté car je suis très inquiète pour les conséquences sur la santé de mes proches...
Profondément troublée et me demandant quels intérêts pouvaient avoir notre organisation à nous pousser à nous faire vacciner de façon aussi abusive et nous ôtant tout droit de réflexion en atteignant au sein même de nos familles et de notre vie privée, je fini par écrire au collège central, au béthel de France et aux anciens de de notre congrégation.
Seuls nos anciens nous ont, d’une certaine façon, répondu. Deux d’entre eux sont venus nous voir pour me dire entre autre : « de quel droit remets-tu en cause les instructions pleines d'amour de notre collège central ? Attention aux conséquences !! »
Mais de quel droit nous menacer de conséquences alors qu’il est question de notre intégrité physique et spirituelle ??
Avec mon mari, ça n’a fait que renforcer notre position.
La semaine suivante cette visite, c’était notre semaine spéciale, et lors de la réunion du mardi 9 mai, le responsable circonscription remplaçant, Eric D., à fait un discours tout à fait d’actualité avec la lettre que j’avais envoyée qu’il a certainement eu entre les mains.
Je cite certains point:
« Ceux qui ne se sont pas fait vacciner suite aux instruction pleines d’amour du collège central sont des rebelles, ils ont désobéis, ils sont complotistes, ils sont semblables à ceux qui pensent que l’homme n’est pas allé sur la Lune, ou qui pensent que la terre est plate … »
Cet homme s’est montré arrogant et odieux avec une partie de la congrégation, insultant ceux qui ont choisi de suivre leur conscience.
Je ne sais pas si son discours était général aux congrégations qu'il visitait ou s'il était là pour éteindre le feu que nous avions potentiellement allumé, mais toujours est-il que ce genre de discours ne peut que diviser.
J’ai moi-même craint que ma maman ne « m’en remette une couche ».
J’ai eu beaucoup de mal à m’endormir et je sais qu’une de mes amie en a pleuré toute la nuit qui a suivie.
Je fais confiance en mon Créateur et en notre Seigneur Jésus. Tout cela n’a rien de spirituel, ne reflète aucunement l’amour du Christ et la seule conséquence que je peux redouter, c’est celle de déplaire à mon créateur.

J'ai 54 ans. J'ai 37 ans de baptême. J'habite Besançon (France).
Jean et Marie-Clotilde (modifier) 18/05/2023
Réaction allergique au point d'injection
Je ne voulais pas me faire vacciner car j'étais enceinte au moment où la vaccination a été proposée aux personnes de mon âge et je ne me sentais pas concernée par les recommandations du collège central . J'ai finalement craqué car un medecin obstétricien m'a fait assez peur avec des décès de maman enceinte et/ou de leur nourrisson à la maternité. Je suis "jeune" et sans problème de santé particulier, j'ai néanmoins eu une forte réaction allergique au site d'injection quelques jours après la vaccination. Je l'ai signalé aux autorités de santé

J'ai 42 ans. J'ai 16 ans de baptême. J'habite Brest (France).

Historique des différentes doses :
1. J'ai été influencé par mon médecin pour recevoir une première dose en sept. 2021 avec Moderna. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 2 semaines après, d'une intensité de 5 (sur une échelle de 10) et a duré 5 jours.
11 jours après la vaccination, j'ai eu une forte réaction allergique de la taille de la paume de la main au site d'injection: peau rouge, chaude, enflée et qui démangeait. ça a duré 5 jours avant de réduire puis de disparaitre
2. J'étais volontaire pour recevoir une deuxième dose en févr. 2022 avec Moderna. Je n'avais pas signé de formulaire de consentement libre et éclairé. Un effet indésirable est apparu 2 semaines après, d'une intensité de 5 (sur une échelle de 10) et a duré 5 jours.
comme pour ma première dose, 10 jours après la vaccination, j'ai eu une forte réaction allergique de la taille de la paume de la main au site d'injection: peau rouge, chaude, enflée et qui démangeait. ça a duré 5 jours avant de reduire puis de disparaitre. J'ai eu plus longtemps un faisceau du muscle deltoide douloureux (environ 4 mois)
NMA (modifier) 12/05/2023
1 2 3 4 5 6




FranceSi tu n'as pas encore déclaré tes effets indésirables auprès du ministère de la santé, pense aussi à le faire en suivant ce lien : signalement.social-sante.gouv.fr. Pour saisir la commission de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux, suis ce lien : CCI.

Tu peux aussi déclarer ton effet indésirable sur les sites référencés ici : APRÈS LE VACCIN COVID-19.


1 Voir les points d'actualités : n°6, n°7, n°8, n°9, n°10, n°1/2022. Résumé des points d'actualités, Bilan : 4 fois plus de morts chez les Témoins de Jéhovah
Ce site a été créé en janvier 2023 et est maintenu par Kati & Ghislain - France.

contact@effets-indesirables-jw.fr



Ce site n'utilise aucun cookie, toutes les données postées appartiennent à leur auteur et peuvent être modifiées et supprimées à tout moment en utilisant le lien modifier sous chaque témoignage. Les créateurs de ce site se réservent le droit de supprimer les données qui ne sont pas en accord avec la loi du pays. Toutes les données sont hébergées en Europe.